LECOTONOIS
LECOTONOIS

Cet exercice divise les matheux du monde entier

L’opération n’a rien de très compliqué à première vue. Alors certes, il y a des parenthèses. Et d’accord, la croix qui marque la multiplication est aussi absente. Mais, a priori, pas de quoi faire trébucher quiconque a suivi des cours de mathématiques au collège.

Pourtant, depuis qu’un internaute a proposé la maudite opération, on se bat sans pitié pour défendre le bon résultat de 8:2(2+2).
Vous avez la réponse? Elle vous semble aussi évidente que 2+2=4? Même sentiment pour les 15.000 personnes qui se disputent depuis quelques jours sur les réseaux sociaux.
Il y a donc majoritairement deux camps qui s’affrontent: les internautes qui assurent que 8:2(2+2)=1 et ceux qui affirment que 8:2(2+2)=16. En suivant des logiques différentes, chacun pourrait avoir raison, mais une seule réponse peut être acceptée.

S’il est évident et obligatoire de donner la priorité à l’intérieur de la parenthèse et donc de se retrouver avec 8:2×4, la question est de savoir qui de la division ou de la multiplication doit ensuite être effectuée. Sachant que techniquement aucune n’a la priorité sur l’autre, c’est bien là que ça coince.
Tout en reconnaissant qu’aucun mathématicien qui se respecte n’irait écrire une opération de la sorte et indiquerait clairement la priorité qu’il faut donner en ajoutant une autre paire de parenthèse, il faut savoir que généralement la convention veut de toute façon que lorsque deux opérations d’égale priorité s’affrontent (addition et soustraction ou multiplication et division) on calcule tout simplement dans le sens de lecture, donc de gauche à droite.
Donc, une bonne fois pour toutes: 2+2=4, 8:2=4 et 4×4=16.

Le Cotonois

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.